L’extinction de voix, aussi appelée dysphonie ou enrouement, est une inflammation du larynx, ou une laryngite, généralement d’origine virale et totalement bénigne. Elle se traduit par une altération de la voix, voire une impossibilité à prononcer un mot. Lorsque le trouble persiste au-delà de quelques jours, on parle de dysphonie chronique.

Extinction-voix-fi

Définition et symptômes

Qu’est-ce qu’une extinction de voix ?

Extinction-voix-symptomesLorsque la voix se brise à chaque début de phrase, ou qu’il est impossible de prononcer un mot, on parle d’extinction de voix, ou d’enrouement. Ce trouble peut avoir deux origines : une affection du larynx ou un dysfonctionnement des cordes vocales.

Le larynx est un organe en forme de tube localisé dans le cou, entre le pharynx et l’œsophage. Il est constitué de cartilages contenant les cordes vocales qui permettent de produire les sons de la voix par vibration au passage de l’air expiré. A noter que le larynx permet également le passage de l’air jusqu’aux poumons, lors de l’inspiration ou de l’expiration.

On distingue deux types d’extinction de voix : aigüe ou chronique.

Les dysphonies aigües sont les plus fréquentes. Elles sont bénignes, et se traduisent par une altération de la voix pendant quelques jours. Elles sont généralement dues à :

  • Une infection. C’est la première cause d’extinction de voix. Elle est souvent d’origine virale, parfois bactérienne, et entraîne une inflammation des cordes vocales, ou laryngite ;
  • Un traumatisme au niveau du larynx ou des cordes vocales, par exemple en cas d’intubation (geste médical consistant à introduire un tube fin dans la trachée via la bouche ou une narine).

Les dysphonies chroniques peuvent durer plusieurs semaines sans traitement, et sont dues à :

  • Un surmenage vocal. C’est la cause la plus fréquente de dysphonie chronique. Ce type d’extinction de voix se manifeste chez les personnes (chanteurs, enseignants) qui parlent ou chantent beaucoup et forcent sur leur voix ;
  • Une laryngite chronique à cause de la consommation de tabac ou d’alcool, l’inhalation de produits toxiques, un reflux gastro-oesophagien (RGO) ou des infections ORL répétées ;
  • Une tumeur bénigne des cordes vocales ;
  • Une malformation congénitale du larynx, notamment à l’origine d’enrouement chronique du nourrisson ;
  • Une paralysie du larynx et des cordes vocales lorsque les nerfs commandant les muscles de l’organe et les cordes vocales sont lésés à l’occasion d’une chirurgie (de la thyroïde ou de l’un des organes du thorax) ou d’une maladie (Parkinson, Sclérose en plaques) ;
  • Un cancer du larynx.

Quels symptômes ?

Une extinction de voix se traduit par une modification de la voix.

Celle-ci est : enrouée, rauque, éraillée, voire éteinte.

À savoir ! Toute anomalie de la voix qui ne disparaît pas en quelques jours, particulièrement chez un fumeur, doit conduire à un examen ORL (Oto-rhino-laryngologie)