Bientôt une nouvelle classe d’antihypertenseurs ?

Apr 4, 2019 par

L’hypertension artérielle est certainement la pathologie cardiovasculaire la plus fréquente dans la population adulte, même si une personne sur deux ignore totalement qu’elle est hypertendue. L’arsenal thérapeutique contre l’hypertension artérielle est déjà conséquent, mais il ne suffit pas à traiter tous les cas d’hypertension. Une nouvelle classe de médicaments antihypertenseurs pourrait bientôt faire son apparition …

antihypertenseur

Hypertension artérielle, un arsenal thérapeutique conséquent… et pourtant !

En France, un adulte sur deux serait atteint d’hypertension artérielle, mais seulement la moitié des patients serait diagnostiquée et donc traitée. Cette pathologie nécessite pourtant une prise en charge adaptée, pour réduire le risque de complications cardiovasculaires à moyen et long terme.

Actuellement, plusieurs classes de médicaments sont disponibles pour traiter l’hypertension artérielle, en complément des mesures hygiéno-diététiques :

  • Les diurétiques, seuls ou associés à d’autres médicaments hypotenseurs ;
  • Les béta-bloquants, qui agissent à la fois sur le cœur et les vaisseaux sanguins ;
  • Les inhibiteurs calciques, utilisés dans l’hypertension artérielle et l’angine de poitrine (angor) ;
  • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), très utilisés chez les patients présentant également un diabète, une insuffisance cardiaque ou une insuffisance rénale;
  • Les antagonistes de l’angiotensine II, plus connus sous le nom de sartans ;
  • Les antihypertenseurs d’action centrale.

Ces médicaments antihypertenseurs, seuls ou en association, permettent de faire baisser la tension artérielle chez la plupart des patients. Mais dans certaines situations, cet arsenal thérapeutique conséquent peut s’avérer insuffisant, par exemple :

  • Chez la femme enceinte, une grande partie des médicaments hypotenseurs étant contre-indiqués pendant la grossesse ;
  • En cas d’effets secondaires importants ;
  • Si l’hypertension artérielle est résistante aux traitements.

Vers un nouveau genre de médicaments antihypertenseurs ?

Compte tenu de l’importance de la population touchée par l’hypertension artérielle dans les pays développés, des équipes de recherche travaillent toujours à l’élaboration de nouveaux médicaments antihypertenseurs, plus efficaces et provoquant moins d’effets secondaires. De plus, jusqu’à 30 % des patients ne répondent pas ou mal aux traitements existants. Dans ce contexte, les résultats d’un récent essai clinique pourraient mener à la création d’une nouvelle classe de médicaments hypotenseurs.

L’essai clinique a porté sur un nouveau médicament, le firibastat, qui est la première substance ciblant le système rénine – angiotensine cérébral, contrôlée par une hormone, l’angiontensine III. Jusque-là, certaines classes de médicaments hypotenseurs, comme les IEC ou les sartans, agissaient sur le système rénine – angiotensine systémique, contrôlée par l’angiotensine II.

L’angiotensine III stimule la pression artérielle par trois mécanismes différents :

  • Elle augmente l’activité des neurones à l’origine de la vasoconstriction (contraction des vaisseaux sanguins) ;
  • Elle inhibe le réflexe d’adaptation des contractions cardiaques à la tension artérielle ;
  • Elle favorise la sécrétion de vasopressine, l’hormone antidiurétique, pour réduire le volume des urines.

Le firibastat inhibe au niveau cérébral les trois mécanismes stimulés par l’angiotensine III, entraînant ainsi une diminution significative de la tension artérielle. Les essais cliniques menés jusqu’ici sur ce nouveau médicament ont permis de montrer :

  • Sa sécurité d’emploi chez des volontaires sains ;
  • Sa sécurité d’emploi chez des volontaires atteints d’hypertension artérielle ;
  • Son efficacité et sa tolérance à petite échelle dans le traitement de l’hypertension artérielle.

Les résultats, obtenus sur un nombre limité de patients, suggèrent que le médicament serait d’autant plus efficace que l’hypertension artérielle serait importante. Ces résultats restent désormais à évaluer à grande échelle et de nouveaux essais cliniques sont en cours aux USA. Si les résultats prometteurs du firibastat se confirment, une nouvelle classe de médicaments antihypertenseurs pourrait bientôt voir le jour !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Hypertension artérielle : un nouveau médicament bientôt disponible ? INSERM. Consulté le 12 Avril 2019.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.