Projet French Gut, à la découverte du microbiote intestinal des Français !

Actualités Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 23 septembre 2022

Depuis quelques années, les études démontrent l’importance fondamentale du microbiote intestinal dans le bon fonctionnement de l’organisme et pas seulement de l’appareil digestif. Les déséquilibres du microbiote seraient impliqués dans le développement de différentes pathologies chroniques. Pour faire avancer la recherche dans ce domaine, l’INRAE lance un projet national, baptisé French Gut, invitant chaque Français à participer pour connaître le microbiote de la population française.

microbiote intestinal des Français

Qu’est-ce que le microbiote intestinal ?

Le microbiote intestinal, anciennement appelé la flore intestinale, correspond aux milliers de milliards de microorganismes qui vivent dans les intestins, en symbiose avec l’organisme. En pratique, les microorganismes des microbiotes – car il n’y a pas que le microbiote intestinal mais aussi le microbiote buccal ou le microbiote vaginal – sont en nombre plus important que l’ensemble des cellules qui composent l’organisme humain.

Dans le microbiote intestinal, se retrouvent des bactéries, des virus ou encore des levures (champignons microscopiques). Chaque être humain a son propre microbiote, même si un tiers environ du microbiote serait commun à tous les êtres humains. Le microbiote et ses spécificités se forment à partir de la naissance (notamment au moment du contact avec le microbiote vaginal et intestinal de la mère) et jusqu’à l’âge de 2 ou 3 ans. Le microbiote évolue généralement peu à l’âge adulte, mais peut être déséquilibré ou perturbé par plusieurs facteurs :

  • La prise de médicaments et en particulier de médicaments antibiotiques ;
  • L’alimentation ;
  • La survenue de certaines pathologies.

Microbiote intestinal et santé

Le microbiote intestinal joue des rôles essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme :

  • Il participe aux processus de digestion, par exemple des fibres alimentaires contenues dans les aliments ;
  • Il protège l’organisme des agents pathogènes qui s’y introduisent et colonisent les intestins ;
  • Il participe à de nombreuses fonctions, comme la satiété, la croissance, la réaction au stress, la douleur, ….

A l’inverse, en cas de déséquilibre du microbiote, ce que les scientifiques appellent la dysbiose, l’organisme est plus exposé et plus sensible face à certaines maladies, comme les maladies chroniques inflammatoires de l’intestin (MICI) ou l’obésité. Et certaines études suggèrent un lien entre la dysbiose et des maladies neurodégénératives (maladie de Parkinson) ou maladie d’Alzheimer ou des maladies neuropsychiatriques comme la schizophrénie, les troubles bipolaires ou la dépression.

Le Projet French Gut

La connaissance et la préservation du microbiote intestinal revêt donc une importance capitale. Dans ce contexte, l’INRAE vient de lancer le projet French Gut, dont l’ambition est de cartographier le microbiote intestinal de 100 000 Français à l’horizon 2027. L’objectif est notamment de comprendre l’influence de certains facteurs environnementaux et du mode de vie sur ce microbiote et d’analyser l’impact de certaines maladies sur le microbiote.

A terme, les résultats du projet French Gut permettront d’accroître les connaissances sur le microbiote intestinal et ainsi de proposer une nutrition préventive personnalisée à chaque Français, dans le but de préserver son microbiote et donc sa santé. Ce projet s’intègre dans un vaste programme de recherche internationale sur le microbiote. Pour y participer, chaque Français peut se rendre sur le site. Une fois inclus dans l’étude, il sera invité à donner ses selles pour analyse de son microbiote !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Lancement du projet Le French Gut. inrae.fr. Consulté le 21 septembre 2022.
– Le microbiote Français, le french gut. microbiome-foundation.org. Consulté le 21 septembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *