Le rivaroxaban est-il efficace dans la vraie vie ?

Actualités Hématologie Phlébologie Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 27 août 2018

Selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), en 2013, environ 3 millions de Français ont reçu au moins un traitement anticoagulant. L’un des derniers anticoagulants oraux mis sur le marché, le rivaroxaban, a montré des résultats très intéressants lors des essais cliniques. Pour évaluer son efficacité en conditions réelles, un vaste programme international a été lancé et ses résultats viennent d’être publiés.

rivaroxaban formule chimique

Rivaroxaban : des essais cliniques à la vraie vie

Le rivaroxaban est l’un des derniers médicaments entrés dans la classe des anticoagulants oraux. Lors des essais cliniques, ce nouveau médicament s’est démarqué par une efficacité prometteuse. Mais depuis sa commercialisation, cette efficacité s’est-elle vérifiée dans la vraie vie ?

Pour répondre à cette question-clé, un vaste programme international, baptisé XANTUS, a été mené dans 47 pays à travers le monde, entre juin 2012 et septembre 2014. Au total, 11 121 patients, atteints d’une fibrillation auriculaire non valvulaire nouvellement traitée par le rivaroxaban, ont été suivis sur une durée d’une année.

L’objectif principal de ce programme était d’évaluer l’efficacité du rivaroxaban dans la vraie vie, au travers de trois indicateurs clés :

  1. La survenue d’hémorragies majeures mettant en jeu le pronostic vital du patient ;
  2. L’apparition d’effets secondaires sévères ;
  3. La survenue de décès toutes causes confondues.

Les chercheurs ont également pris en compte d’autres critères d’efficacité de l’anticoagulant, comme la survenue d’évènements thrombotiques ou de saignements significatifs.

Lire aussiLe pharmacien, un véritable accompagnant pour les patients

Le pharmacien, un véritable accompagnant pour les patients –

Des critères d’efficacité qui se confirment

Les patients inclus dans l’étude étaient âgés en moyenne de 70 ans et 43 % étaient des femmes. En dehors de la fibrillation auriculaire, les autres pathologies présentées par les patients étaient :

  1. L’insuffisance cardiaque ;
  2. L’hypertension artérielle ;
  3. Le diabète ;
  4. Un infarctus du myocarde ;
  5. Un accident vasculaire cérébral (AVC).

Parmi l’ensemble des patients, un tiers n’avait jamais pris de traitement anticoagulant avant l’instauration du rivaroxaban et un tiers était auparavant traité par des anti-vitamines K (AVK).

Au terme de l’étude, l’adhérence au traitement était de 77,4 %. La posologie prescrite suivait les recommandations pour 73 % des patients. En Asie, la dose prescrite était inférieure aux recommandations chez près d’un patient sur deux. Plus de 95 % des patients n’ont pas présenté d’hémorragie ou d’accident thrombotique au cours de l’étude. Sur l’ensemble des décès recensés au cours de l’étude, les causes vasculaires étaient relativement rares :

  1. 1,7 % pour les accidents vasculaires cérébraux, les hémorragies gravissimes et les complications majeures ;
  2. 0,2 % pour les saignements fatals ;
  3. 0,4 % pour les hémorragies intracrâniennes ;
  4. 0,7 % pour les hémorragies gastriques sévères.

Le pourcentage de patients vivants et n’ayant présenté aucun saignement ou accident thromboembolique au cours de l’étude variait selon les pays entre 95,7 et 97,4 %.

Lire aussiPlantes et médicaments : des liaisons parfois dangereuses !

Des doses parfois trop faibles

Les résultats du programme XANTUS se sont révélés similaires dans toutes les régions du monde. Néanmoins, quelques spécificités ont pu être observées :

  1. Des saignements plus fréquents dans les pays occidentaux ;
  2. Un taux plus élevé d’AVC en Asie ;
  3. Un nombre supérieur de décès en Amérique latine, en Afrique et au Moyen-Orient ;
  4. Une adhérence au traitement plus importante dans les pays occidentaux.

Par ailleurs, les chercheurs ont relevé un résultat étonnant. L’incidence des saignements et des AVC était supérieure, lorsque la dose de rivaroxaban était plus faible. Les auteurs de l’étude expliquent ce résultat par la fragilité et les autres pathologies associées chez les patients traités avec des doses plus faibles d’anticoagulant.

Au final, 73 % des patients étaient satisfaits du traitement. Ces résultats semblent confirmer l’efficacité et le profil de sécurité du rivaroxaban mis en avant par les essais cliniques. Parallèlement, cette étude met en avant le non-respect fréquent des doses recommandées et de l’évaluation de la fonction rénale avant l’instauration du traitement anticoagulant.

Si cette étude confirme l’efficacité et la sécurité du rivaroxaban dans la vraie vie, elle rappelle également la nécessité de respecter les recommandations de prescription et de bon usage des anticoagulants oraux.

Lire aussiUn anticoagulant qui diminuerait le risque de cancer

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Global prospective safety analysis of rivaroxaban. pubmed. Kirchhoff, P. and al. 2018. J Am Coll.
  • ESNARD Annia says:

    bonjour, je trouve l’article très interessant, étant moi même concerné par cet anticoagulant, un par jour (fibrillation auriculaire) ce qui m’inquiète plus c’est l’amiodarone que je prends également,
    merci pour toutes ces précisions,
    Cordialement,
    Annie

    Reply
  • ESNARD Annia says:

    bonjour, je trouve l’article très interessant, étant moi même concerné par cet anticoagulant, un par jour (fibrillation auriculaire) ce qui m’inquiète plus c’est l’amiodarone que je prends également,
    merci pour toutes ces précisions,
    Cordialement,
    Annie

    Reply
  • le brun Louise says:

    Depuis deux mois je prends un comprimé de Xarelto et un comprime’ deLodoz tous les matins
    pour une fibrillation atriale. Et depuis je suis terriblement fatiguée. J’ai 82 ans. D’où vient cette fatigue que je n’arrive pas à combattre.
    Merci pour votre réponse .

    Reply
  • le brun Louise says:

    Depuis deux mois je prends un comprimé de Xarelto et un comprime’ deLodoz tous les matins
    pour une fibrillation atriale. Et depuis je suis terriblement fatiguée. J’ai 82 ans. D’où vient cette fatigue que je n’arrive pas à combattre.
    Merci pour votre réponse .

    Reply
  • pierre silberzahn says:

    Piernic
    Je suis sous aspirine en raison d’un triple pontage il y a six ans
    Je suis maintenant sous xarelto en raison d’une fibrillation atriale et j’ai abandonné l’aspirine
    Peut on associer aspirine et rivaroxaban ? Y a t il intérêt à les associer
    Merci pour votre réponse

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Il est possible d’associer l’aspirine et le rivaroxaban. Certaines études cliniques ont évalué l’efficacité de cette association par rapport aux médicaments pris individuellement. Les résultats sont très dépendants de la pathologie spécifique de chaque patient. Ce sujet peut être abordé avec votre médecin traitant ou spécialiste (cardiologue).

      Très Bonne Journée
      L’équipe santé sur le net

      Reply
  • pierre silberzahn says:

    Piernic
    Je suis sous aspirine en raison d’un triple pontage il y a six ans
    Je suis maintenant sous xarelto en raison d’une fibrillation atriale et j’ai abandonné l’aspirine
    Peut on associer aspirine et rivaroxaban ? Y a t il intérêt à les associer
    Merci pour votre réponse

    Reply
  • Biquette51 says:

    Bonjour,
    Je suis sous xarelto 20 , je souhaite savoir si je peux faire de l’endermologie.

    Reply
  • Biquette51 says:

    Bonjour,
    Je suis sous xarelto 20 , je souhaite savoir si je peux faire de l’endermologie.

    Reply
  • danielle EDWARDS says:

    Bonjour , est-il possible d’associer une gélule de chlorophylle magnésienne par jour avec un comprimé de xarelto de 20 mg pris pour fibrillation auriculaire.
    Merci pour votre réponse.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Les compléments alimentaires sont à utiliser avec précautions chez les personnes sous traitement médicamenteux. L’idéal est de demander l’avis de votre médecin avant de prendre un complément alimentaire.

      Reply
  • danielle EDWARDS says:

    Bonjour , est-il possible d’associer une gélule de chlorophylle magnésienne par jour avec un comprimé de xarelto de 20 mg pris pour fibrillation auriculaire.
    Merci pour votre réponse.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Les chercheurs initiateurs de l’étude ont défini leurs propres critères d’inclusion, et nous n’en connaissons pas les raisons.

      Reply
  • Vicencia says:

    je suis sous xarelto depuis deux mois et mes d’dimères sont toujours élevés. est ce normal.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Vous pouvez consulter votre médecin pour plus de précisions sur vos résultats d’analyses.
      Nous vous souhaitons un bon weekend.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Nous vous conseillons d’en discuter directement avec votre pharmacien ou de contacter le service d’information médicale du laboratoire qui commercialise votre spécialité.
      Bonne fin de journée,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Oiseau-de-Pluie says:

    Bonjour,
    J’ai un ami de 71 ans qui a fait 3 accidents ischémiques transitoires en moins d’un an. Il en avait d’abord fait deux en décembre 2019 et avait été hospitalisé. On lui avait prescrit de l’Aspégic 250 mg qu’il a pris pendant presque un an jusqu’à ce qu’il fasse un troisième AIT le 23 octobre 2020.
    Il a été réhospitalisé. Un Holter longue durée a révélé qu’il souffrait de fibrillation auriculaire paroxystique. Depuis, il n’est plus sous aspirine, mais sous Xarelto 20 mg et Bisoprolol 1, 5 mg le matin.
    Y a-t-il encore des risques qu’il fasse un AVC malgré ce traitement ?

    Reply
  • Oiseau-de-Pluie says:

    Bonjour,
    J’ai un ami de 71 ans qui a fait 3 accidents ischémiques transitoires en moins d’un an. Il en avait d’abord fait deux en décembre 2019 et avait été hospitalisé. On lui avait prescrit de l’Aspégic 250 mg qu’il a pris pendant presque un an jusqu’à ce qu’il fasse un troisième AIT le 23 octobre 2020.
    Il a été réhospitalisé. Un Holter longue durée a révélé qu’il souffrait de fibrillation auriculaire paroxystique. Depuis, il n’est plus sous aspirine, mais sous Xarelto 20 mg et Bisoprolol 1, 5 mg le matin.
    Y a-t-il encore des risques qu’il fasse un AVC malgré ce traitement ?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour poser votre question. Nous comprenons que vous soyez inquiet pour votre ami. Le risque de faire de nouveau un AVC est toujours présent. Mais le traitement est là pour diminuer fortement ce risque.
      Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin si vous souhaitez plus d’informations.

      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.