homme-azoospermie

L’azoospermie est définie comme une absence totale de spermatozoïdes dans le sperme. Ce trouble rare qui entraîne une infertilité masculine concerne moins de 1% des français. Il existe plusieurs causes d’azoospermie : anomalie génétique, pathologie testiculaire, médicaments, etc. Le diagnostic repose sur la réalisation d’un spermogramme dans le cadre d’un bilan d’infertilité. Actuellement, il existe peu de traitement pour l’azoospermie. La prise en charge repose, par ailleurs, principalement sur le traitement de sa cause lorsqu’elle est connue et traitable. Dans le cadre d’un projet de grossesse, une assistance médicale à procréation (PMA) peut être proposée au couple. La FIV-ICSI, qui est la technique d’AMP offrant les plus grandes chances de succès, est idéale en cas d’infertilité masculine.

Définition et symptômes

Rappels anatomiques

Un spermatozoïde est une cellule reproductrice (ou gamète) mâle produit au niveau des testicules. Il est constitué d’une tête et d’un flagelle. Il contient un noyau dans lequel l’ensemble de l’information génétique du père est localisé. Lors des rapports sexuels, les spermatozoïdes sont propulsés dans le vagin après l’éjaculation du sperme. Ils doivent ensuite se déplacer grâce à leur flagelle afin de rejoindre l’ovocyte qui se trouve près des ovaires et le féconder.

Ainsi, la fécondation de l’ovocyte nécessite la migration des spermatozoïdes du vagin vers l’utérus puis vers les trompes utérines. Pour ce faire, les spermatozoïdes doivent traverser la glaire cervicale (sécrétion utérine) ce qui exige une certaine vigueur.

azoospermie-schema

On parle d’infertilité dans un couple lorsque après 12 à 24 mois de rapports sexuels réguliers (2 voire 3 fois par semaine), complets et sans contraception, une grossesse ne survient toujours pas. Un couple sur sept consulte pour un problème d’infertilité et un sur dix-huit à recours à un traitement pour y remédier. On estime que l’infertilité est due dans 35% des cas à un problème féminin (trouble de l’ovulation, problème au niveau des trompes) et à un problème masculin (anomalie de nombre ou/et de mobilité des spermatozoïdes) dans 35% des cas aussi.

Qu’est-ce que l’azoospermie ?

L’azoospermie décrit une absence totale de spermatozoïdes dans le sperme.

On distingue deux types d’azoospermie :

  • Sécrétoire dans environ 60% des cas se traduisant par une absence de production de spermatozoïdes ;
  • Excrétoire ou obstructive lorsque l’absence de spermatozoïdes est liée à une obstruction des canaux transportant le sperme.

On estime que l’azoospermie concerne moins de 1% des hommes, en France. Entre 5 et 15% des hommes infertiles seraient azoospermiques.

Quels sont les symptômes ? azoospermie-trouble-rare

La plupart du temps, l’azoospermie est asymptomatique (autrement dit aucun symptôme n’est présent). Parfois, l’anomalie peut se manifester par des troubles sexuels (impuissance) associés ou non à une éjaculation rétrograde (le sperme est renvoyé vers la vessie au lieu d’être expulsé à l’extérieur).

Quelles sont les causes ?

Les causes d’azoospermie peuvent être diverses :

  • Cryptorchidie (testicule non descendu) ;
  • Varicocèle (dilatation d’une veine au niveau du cordon spermatique) ;
  • Infections ;
  • Génétiques (mucoviscidose, syndrome de Klinefelter, etc.) ;
  • Insuffisance hormonale ;
  • Exposition à des toxiques ;
  • Certains traitements (chimiothérapie par exemple).

Par ailleurs, certains facteurs de risque d’infertilité masculine ont été identifiés :

  • L’âge (plus de 40 ans) ;
  • Le tabagisme et la consommation excessive d’alcool ;
  • Les températures élevées (bains chauds fréquents, jacuzzi, sauna, etc.) ;
  • Certains toxiques, notamment utilisés dans certaines professions.