Chenille processionnaire : comment se protéger de cette chenille urticante ?

Actualités Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexia F. et publié le 9 mai 2022

Alors qu’avec le printemps, la saison des chenilles processionnaires est à son apogée, un décret récent les déclare « nuisibles à la santé humaine ». En effet, cette chenille urticante peut provoquer des réactions inflammatoires parfois graves chez l’Homme et les animaux. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) renouvelle ses conseils pour s’en protéger.

des chenilles dans l'herbe

Une chenille processionnaire, qu’est-ce que c’est ?

Dans les forêts et dans les jardins, nous croisons régulièrement des chenilles se déplaçant en file indienne. A cette saison, elles partent de leur nid perché dans les chênes ou les pins pour s’enfouir sous la terre, avant de devenir des papillons. Noires et marron, les chenilles processionnaires tirent leur nom de leur déplacement en file indienne.

Les hivers doux et la montée des températures a augmenté leur répartition sur le territoire. D’ailleurs, leur présence dans une nouvelle zone est un indicateur du réchauffement climatique. Ainsi, originaire du pourtour méditerranéen, cette chenille urticante colonise peu à peu l’ensemble du territoire français. Actuellement, les chenilles processionnaires sont recensées dans plus de 80 départements.

Une chenille urticante nuisible pour la santé

Cette chenille est qualifiée d’urticante à cause de ses poils. En effet, ils peuvent provoquer un ensemble de réactions inflammatoires, parfois graves :

  • Sur la peau, le contact de ces poils provoque rougeurs, démangeaisons, douleurs cutanées, œdème local, urticaire et parfois des cloques ;
  • Au niveau des yeux, ces poils peuvent entraîner une conjonctivite, un larmoiement ou des douleurs oculaires ;
  • Au niveau des voies respiratoires, ils sont responsables d’une irritation traduite par une toux et une gêne respiratoire.

Il faut être particulièrement vigilant car le contact avec ces chenilles ne conditionne pas à lui seul l’apparition des symptômes. En effet, leurs poils se détachent de leur corps et sont très facilement transportés par le vent. Le contact peut ainsi s’effectuer à distance.

Ainsi, l’Anses a recensé près de 1 300 cas d’intoxication en raison de ces chenilles en France entre 2012 et 2019. Par ailleurs, ces chenilles sont extrêmement dangereuses pour les animaux. En effet, si des chats ou des chiens en ingèrent, elles peuvent provoquer une nécrose de la langue et le décès.

Comment se protéger de cette chenille urticante ?

Alors que la saison de ces insectes bat son plein, un nouveau décret publié fin avril déclare ces chenilles comme « nuisibles à la santé humaine ». Signé par les ministères de la santé et de l’environnement, ce décret permet aux préfets de sensibiliser la population et de prendre des mesures pour les éradiquer.

En dehors des mesures de limitation de la progression de l’espèce, quelques conseils simples proposés par l’Anses permettent de se protéger de ces chenilles urticantes :

  • Se tenir à distance des chenilles et de leur nid, avec une vigilance particulière dédiée aux enfants ;
  • Porter des vêtements longs pendant les promenades en forêts ;
  • Eviter de se frotter les yeux pendant ou au retour de la balade ;
  • Bien laver les fruits et légumes de son jardin en cas de présence de chenilles à proximité ;
  • Eviter de faire sécher son linge à proximité d’arbres infectés ;
  • Si contact avec une chenille, la prendre en photo pour en faciliter l’identification.

En cas de symptômes tels qu’une détresse respiratoire, il faut impérativement contacter le 15 ou consulter les urgences. Également, si des signes d’intoxication apparaissent, consultez rapidement votre médecin ou appeler un centre antipoison. Enfin, pour nos amis les bêtes, s’ils sont en contact avec ces chenilles, contactez le plus rapidement possible un centre vétérinaire.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Chenilles processionnaires : gare aux poils urticants ! anses.fr. Consulté le 09 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.