Grossesse : attendre au moins 2 ans après une chirurgie bariatrique

Actualités Grossesse Hépato / Gastro

Rédigé par Alexia F. et publié le 10 mai 2022

Les chirurgies bariatriques sont de plus en plus répandues en France. Elle concerne notamment les femmes en âge de procréer. Une récente étude révèle qu’il est préférable d’attendre au moins 2 ans après une chirurgie bariatrique pour se lancer dans une grossesse. En effet, l’opération peut entraîner des conséquences graves sur les nourrissons, si le délai est trop court. Explications.

femme pensant à faire une chirurgie bariatrique grossesse

La chirurgie bariatrique, de plus en plus répandue

Les chirurgies de l’obésité, ou chirurgies bariatriques, sont utilisées en cas d’obésité extrême. Elles connaissent un développement rapide en France avec près de 450 000 interventions pratiquées entre 2006 et 2017. Ces opérations sont réservées aux personnes :

  • Avec un indice de masse corporel (IMC) > 40 kg/m² ou > 35 kg/m² en cas de complications telles qu’un diabète de type 2, une hypertension ou un syndrome d’apnée du sommeil ;
  • Agées entre 18 et 60 ans ;
  • N’ayant pas de contre-indications psychologiques ;
  • Ne présentant pas de risque opératoire particulier.

Les chirurgies bariatriques regroupent plusieurs techniques opératoires. Elles sont pratiquées sous coelioscopie. Ces opérations ne sont pas anodines et exigent une bonne préparation physique et psychologique :

  • Les interventions chirurgicales restrictives qui limitent la capacité d’ingérer des aliments. Elles visent à réduire le volume susceptible de recevoir des aliments. Il peut s’agir de la pose d’un anneau gastrique ajustable ou de l’ablation partielle de l’estomac (Sleeve gastrectomy) ;
  • Les opérations mixtes associent une restriction gastrique à la création d’une dérivation du tube digestif (bypass).

Elles sont de plus en plus communes chez les femmes en âge de procréer. En effet, elles permettent de réduire les risques associés à l’obésité pendant la grossesse tels que la prééclampsie ou le diabète gestationnel.

Impact de la chirurgie bariatrique sur la grossesse

Des médecins du CHU de Coimbra au Portugal ont voulu étudier l’impact de la chirurgie bariatrique sur la grossesse. Notamment, ils ont investigué l’effet de l’intervalle de temps séparant la chirurgie bariatrique et la grossesse sur la santé du nouveau-né. Pour cela, ils ont mené une étude rétrospective sur 48 grossesses ayant eu lieu après une opération bariatrique.

Les femmes incluses dans l’étude avaient en moyenne 34,3 ans au moment de l’accouchement. Leur IMC moyen était de 30,9. Ces femmes ont bénéficié de plusieurs types de chirurgie bariatrique (bypass gastrique, sleeve gastrectomie, anneau gastrique ou diversion biliopancréatique). Par ailleurs, dans 14,6% des cas l’accouchement a eu lieu moins de 12 mois après la chirurgie, dans 14,6% des cas entre 12 et 24 mois après et 70,8% des naissances ont eu lieu plus de 2 ans après.

Les résultats de l’étude révèlent que 26,3% des nourrissons sont nés trop petit pour leur âge gestationnel (PGA). Précisément, la période entre la chirurgie et la conception était significativement plus courte chez les nouveau-nés PGA. Par ailleurs, les analyses montrent que plus la femme attend pour concevoir, plus le risque d’avoir un bébé PGA s’amenuise. Les auteurs estiment que chaque mois attendu réduit ce risque de 5%.

Attendre 24,5 mois après l’opération

Ainsi, cette étude démontre que la période optimale d’attente entre la chirurgie bariatrique et la grossesse est de 24,5 mois. En dessous, il y a 15 fois plus de risque de mettre au monde un nourrisson PGA. Les risques pour les nourrissons petits pour leur âge gestationnel sont multiples. EN effet, ils peuvent présenter à la naissance une hypothermie, une hypoglycémie, des infections ou une asphyxie néonatale.

Par conséquent, respecter un intervalle de temps de 24,5 mois entre la chirurgie et la conception impacte significativement le poids et la santé du nourrisson. En effet, un long intervalle permet aux femmes de stabiliser leur perte de poids et leur statut nutritionnel. Ainsi, les auteurs expliquent que l’augmentation du risque de nouveau-né PGA pourrait être liée à la perte de poids rapide de la mère après la chirurgie bariatrique. Cela rendrait difficile la prise de poids attendue pendant la grossesse. Également, cette perte de poids rapide entrainerait des carences nutritionnelles qui pourraient impacter la santé de l’enfant à naître.

Il est donc important que les femmes qui subissent une chirurgie bariatrique soient conscientes du risque de conception précoce et des avantages de retarder la grossesse.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Pregnancy after bariatric surgery: Consensus recommendations for periconception, antenatal and postnatal care. onlinelibrary.wiley.com. Consulté le 10 mai 2022.
– Women advised to wait at least two years after weight loss surgery before trying for a baby. easo.org. Consulté le 10 mai 2022.
– Obésité de l’adulte : traitement médicamenteux et chirurgical. ameli.fr. Consulté le 10 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.