Hépatites : Journée mondiale le 28 juillet 2022

Actualités Hépato / Gastro Maladies virales Santé naturelle Troubles alimentaires Vaccins

Rédigé par Estelle B., publié le 14 juillet 2020 et mis à jour le 27 juillet 2022

Chaque 28 juillet, se déroule la Journée Mondiale contre les Hépatites. Regroupant un ensemble de pathologies dont l’origine, les modes de transmission, l’épidémiologie et les conséquences sur la santé sont très différents. L’occasion pour Santé Sur le Net de faire le point sur ces maladies.

Journée Mondiale contre les Hépatites

Journée mondiale, les hépatites virales et non virales

Les hépatites regroupent un ensemble vaste et complexe de pathologies affectant le foie, l’un des principaux organes vitaux de l’organisme. Les spécialistes distinguent deux grandes catégories d’hépatites :

Les hépatites virales, qui regroupent elles-mêmes plusieurs types d’hépatites provoquées par l’infection par différents virus hépatiques : L’hépatite A, L’hépatite BL’hépatite C, L’hépatite D, L’hépatite E.

Les hépatites non virales, qui ont différentes origines :

    • Les hépatites médicamenteuses, dont la plus connue est l’hépatite provoquée par un surdosage en paracétamol ;
    • Les hépatites toxiques, provoquées par l’exposition à certains produits hépatotoxiques : certains solvants, l’alcool ou certaines huiles essentielles sont hépatotoxiques ;
    • Des hépatites d’origine inconnue, comme les hépatites aiguës pédiatriques sévères récemment recensées dans plusieurs pays européens.

Parallèlement, en fonction de la durée des symptômes et de l’atteinte hépatique, il faut différencier : les hépatites aiguës et les hépatites chroniques.

Certaines hépatites aiguës peuvent évoluer vers des formes chroniques.

Moyens de lutte et de protection, rappel à l’occasion de la journée mondiale dédiée aux hépatites

Les hépatites virales sont les plus connues, parmi elles l’hépatite B contre laquelle il existe une vaccination efficace, rendue obligatoire chez tous les nourrissons nés depuis le 1er janvier 2018.
Face à l’hépatite B, l’augmentation de la couverture vaccinale au travers de la vaccination obligatoire des nourrissons pourrait permettre de réduire significativement l’incidence de cette hépatite. Avec les années elle peut aboutir à une cirrhose, voire à un cancer du foie.

L’hépatite C transmis notamment par voie sanguine ou sexuelle et parfois lors d’une co-contamination par le VIH.
Les connaissances acquises ces dernières années ont permis d’améliorer la prévention et les traitements contre l’hépatite C. L’Organisation Mondiale de la Santé espère pouvoir éradiquer cette hépatite à l’horizon 2030.

Comment se protéger des hépatites ?

Si des actions sont mises en place par les autorités de santé publique, l’OMS recommande à chacun d’être acteur de sa santé, en se protégeant contre les hépatites virales, grâce à 5 actions :

  • Toujours utiliser des seringues stériles à usage unique ;
  • Utiliser son propre rasoir avec ses propres lames ;
  • Se protéger pendant les rapports sexuels ;
  • Pour les tatouages et les piercings, se rendre chez un professionnel utilisant du matériel stérile à usage unique ;
  • Vacciner les enfants contre l’hépatite B.

Concernant les hépatites non virales, chacun peut également se protéger quotidiennement : En limitant sa consommation d’alcool, en évitant l’exposition à des substances toxiques pour le foie, en respectant la posologie du paracétamol.

En cas de surdosage, ce médicament antalgique et antipyrétique, largement utilisé en automédication, peut provoquer une hépatite fulminante, qui peut nécessiter une greffe de foie en urgence. Pour mieux informer sur ce risque, les boîtes de paracétamol possèdent désormais une mention écrite en lettres majuscules rouges et surmontée d’un triangle d’alerte : « Surdosage = danger. Dépasser la dose peut détruire le foie ».

Focus sur la Journée mondiale contre les hépatites

Pour cette année, le thème de cette journée mondiale contre les hépatites sera un meilleur accès aux soins, avec mis en avant des soins de proximité. Dans le monde, une personne meurt d’une hépatite B ou C toutes les trente secondes selon l’OMS, alors que des traitements existent et sont disponibles. L’ensemble des Etats sont incités à renforcer les actions de prévention et l’accès aux parcours de soins.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– World Hepatitis Day 2022. who.int. Consulté le 25 juillet 2022.
– Hépatites virales. santepubliquefrance.fr. Consulté le 25 juillet 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.