Inquiétude autour des cas d’hépatite aiguë chez des enfants de moins de 10 ans

Actualités Hépato / Gastro Maladies infectieuses

Rédigé par Alexia F. et publié le 21 avril 2022

Depuis début avril, dans le monde, une centaine de cas d’inflammation aiguë du foie, c’est-à-dire des hépatites infantiles, ont été repérés chez des enfants âgés de moins de 10 ans. L’inquiétude grandit tandis qu’en France, les autorités sanitaires ont recensé deux cas. Elles les analysent actuellement afin de mieux comprendre l’origine de ces hépatites. A ce jour, la cause de ces inflammations demeure inconnue.

jeune fille qui dort sur un lit dans l’hôpital hépatites infantiles

Le point sur les hépatites infantiles d’origine inconnue

Dès mi-avril, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) alertait sur des cas d’hépatite infantile d’origine inconnue. Les premiers ont été repérés en Ecosse le 5 avril. Il s’agissait de 10 enfants âgés de moins de 10 ans. Une semaine plus tard, le Royaume-Uni annonçait que 61 autres enfants étaient atteints, âgés de 2 à 5 ans. A ce jour, l’OMS et le Centre Européen de Prévention et de Contrôle des maladies (ECDC) ont recensé 93 cas dans le monde.

En France, deux enfants ont été hospitalisés. Les autorités sanitaires effectuent actuellement des analyses afin d’en savoir plus sur la ou les causes de ces inflammations.

Comment se manifestent ces hépatites infantiles ?

Tous les enfants atteints de ces hépatites aiguës ne présentaient pas de problème de santé particulier. Parmi les enfants britanniques malades, aucun n’a présenté de fièvre. En revanche, quelques semaines avant leur hospitalisation, les enfants présentaient :

Six enfants britanniques ont dû bénéficier d’une transplantation de foie, en raison de la sévérité de l’hépatite.

Ces hépatites diffèrent de celles rencontrées chez les adultes. Chez l’adulte, elles résultent d’une consommation excessive d’alcool ou d’une transmission lors de rapports sexuels ou par échange de seringue chez les consommateurs de drogues. Outre ces différences, les hépatites de l’adulte sont souvent d’évolution bénigne et les symptômes se résorbent. Les transplantations de foie sont ainsi très rares.

Causes et prévention

Les autorités recherchent activement les causes de ces hépatites afin d’orienter du mieux possible les actions cliniques et les politiques de santé publique. Ainsi, les médecins et chercheurs envisagent plusieurs pistes.

D’une part, les premières analyses excluent les hépatites de type A, B, C et E.  D’autre part, les premiers enfants britanniques atteints n’étaient pas vaccinés contre la Covid-19. Cela exclut un potentiel effet des vaccins. De plus, certains ont même été testés positifs au SARS-CoV-2. Ainsi, l’une des pistes serait la survenue d’une hépatite durant un Covid long.

D’une façon générale, les autorités sanitaires privilégient une cause infectieuse de part les manifestations cliniques et épidémiologiques de la maladie. Ces hépatites pourraient être liées à des contaminations alimentaires ou auraient une origine environnementale.

En attendant d’en savoir plus, quelques principes de précautions s’imposent. En effet, pour éviter les contaminations, le respect scrupuleux des règles d’hygiène habituelles, notamment du lavage des mains des tout petits, s’avère efficace. Par ailleurs, Santé Publique France rappelle, qu’en cas de symptômes tels qu’une jaunisse, des selles blanches ou des urines foncées avec ou sans fièvre, il convient de contacter immédiatement un spécialiste.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Ce que l’on sait de l’hépatite d’origine inconnue qui touche les enfants. francetvinfo.fr. Consulté le 21 avril 2022.
– De “mystérieux” cas d’hépatite chez des enfants laissent les scientifiques perplexes. france24.com/fr. Consulté le 21 avril 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.