Cacosmie

juin 2021 par

La cacosmie est une atteinte olfactive caractérisée par la présence d’une odeur désagréable dans le nez dont le patient n’arrive pas à se débarrasser. Le diagnostic de la cacosmie est clinique et confirmé par divers examens complémentaires. La prise en charge de cette affection repose sur celle de sa cause, souvent une infection (rhume ou sinusite).

Définition et symptômes d’une cacosmie

Qu’est-ce que c’est ?

La cacosmie est un trouble olfactif peu fréquent, mais extrêmement gênant pour les patients. Il se traduit par la perception permanente d’une mauvaise odeur dans le nez. La cacosmie peut fortement impacter la qualité de vie des patients.

Plusieurs causes expliquent ce trouble :

  • La perte de l’odorat suite à une pathologie ;
  • Une malformation des éléments olfactifs ;
  • Un diabète ;
  • Une tumeur intracrânienne ;
  • L’intoxication à certains produits ;
  • Une rhinite allergique ou chronique ;
  • Une sinusite ;
  • La présence de polypes affectant les fosses nasales ou les sinus ;
  • Une dysthyroïdie (dérèglement de la thyroïde) ;
  • Une intervention chirurgicale dans la sphère ORL.

Le rhume reste la première cause de perte d’odorat. Une infection sur quatre cent est responsable d’une perte d’odorat permanente ou transitoire. Près d’un tiers des patients le retrouve spontanément une fois l’infection guérie, tandis que les deux autres tiers devront suivre une rééducation.

L’odeur perçue peut être réelle, ou imaginaire. Elle peut, en effet, représenter l’un des symptômes d’une infection du nez ou des sinus, par exemple, ou bien être le résultat d’une distorsion olfactive. Dans ce dernier cas, on parle aussi de parosmie. L’odeur perçue est mal identifiée par le cerveau. La parosmie est souvent associée à l’anosmie (perte totale de l’odorat) causée par un rhume viral, un traumatisme crânien, une polypose ou certains irritants.

À noter ! Une cacosmie peut aussi être le symptôme d’une hallucination olfactive. On parle de phantosmie. C’est une pathologie extrêmement rare qui peut être causée par des pathologies psychiatriques, l’épilepsie ou une tumeur cérébrale.

Quels symptômes ?

Une personne atteinte de cacosmie souffre d’une modification de la perception des odeurs. Celle-ci peut s’installer progressivement, ou au contraire, subitement.

symptômes cacosmie

En cas de cacosmie, une odeur agréable peut être perçue par le patient comme désagréable, et inversement, une odeur désagréable comme agréable.


La cacosmie peut être intermittente ou permanente.

À noter ! La présence de troubles persistants de l’odorat doit mener à consulter un médecin ORL.

Diagnostic et traitement d’une cacosmie

Quel diagnostic ?

Le diagnostic d’une cacosmie est clinique. Il repose sur l’interrogatoire du patient et la recherche d’éventuels antécédents d’allergie ou de troubles respiratoires. L’impact sur la vie social et professionnel du patient est aussi évalué.

Lorsque le médecin suspecte une cacosmie, des examens complémentaires peuvent être prescrits : examen ORL, IRM, Scanner, analyse sanguine, tests cutanés, etc.

Quel traitement ?

traitement cacosmieLe traitement d’une cacosmie est celui de sa cause. Il est donc souvent médicamenteux. Lorsque le patient est fumeur, un sevrage tabagique est recommandé en complément. Le traitement repose, par exemple, sur une chimiothérapie en cas de tumeur, d’antiépileptique en cas d’épilepsie, etc.

Parfois, la chirurgie est nécessaire. Plus particulièrement, en cas de déviation de la cloison nasale ou d’anomalie morphologique au niveau des sinus.

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Cacosmie. larousse.fr. Consulté le 20 mai 2021.
– Cacosmie. ooreka.fr. Consulté le 20 mai 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.