Vacciner les enfants pendant l’épidémie de Covid-19

Apr 20, 2020 par

L’épidémie de Covid-19 qui touche l’Europe et le monde depuis plusieurs semaines se poursuit. Beaucoup de parents s’interrogent en cette période sur la continuité des vaccinations obligatoires chez les nourrissons et les jeunes enfants. La Haute Autorité de Santé (HAS) a récemment émis des recommandations sur la nécessité de respecter le calendrier vaccinal durant cette période.

covid-vaccination-enfants

Calendrier vaccinal et épidémie de Covid-19

Pour tous les nourrissons nés en France depuis le 1erjanvier 2018, un certain nombre de vaccinations sont obligatoires avant l’âge de 2 ans :

Au cœur de l’épidémie de Covid-19, de nombreux parents se demandent s’il est nécessaire de continuer à vacciner les enfants ou s’il est préférable de reporter les visites chez le médecin ou le pédiatre.

Une différence avant et après l’âge de 2 ans

Dans ce contexte, la Haute Autorité de Santé a émis des recommandations particulières concernant le calendrier vaccinal des enfants pendant l’épidémie de Covid-19. Ces recommandations distinguent deux catégories d’enfants en fonction de leur âge :

  • Les enfants de moins de 2 ans ;
  • Les enfants âgés de plus de 2 ans.

Avant l’âge de 2 ans, le respect du calendrier vaccinal est capital pour limiter la recrudescence en France de maladies potentiellement graves. Toutes les vaccinations doivent être effectuées aux âges recommandés par le calendrier vaccinal en vigueur, à savoir à 2, 4, 5, 11, 12 mois et entre 16 et 18 mois.

Un retard dans les vaccinations pourrait exposer les enfants concernés à de graves conséquences pour leur santé. Les consultations chez le médecin ou le pédiatre sont considérées comme faisant partie des consultations ne pouvant être différées ni assurées à distance. Elles sont donc autorisées et peuvent être réalisées dans le respect des mesures barrières instaurées. Un seul parent doit se rendre à la consultation avec le nourrisson.

Préserver sa santé pendant l’épidémie

Après l’âge de 2 ans, la Haute Autorité de Santé estime qu’il est possible de reporter éventuellement les vaccinations jusqu’à la levée des mesures de confinement. Seules certaines situations de vaccinations restent urgentes et primordiales :

  • La vaccination préventive suite à la découverte d’un cas de maladie contre laquelle il existe un vaccin dans l’entourage de l’enfant ;
  • La vaccination post-exposition, en particulier pour des maladies comme la rougeole, la méningite ou la coqueluche.

Sur le terrain, les pédiatres constatent une réduction des vaccinations, liée à la peur du Covid-19 et aux contraintes du confinement. Pourtant, le respect du calendrier vaccinal reste essentiel pour préserver la santé des plus jeunes enfants.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Avis n° 2020.0025/AC/SEESP du 1er avril 2020 du collège de la Haute Autorité de santé relatif au maintien de la vaccination des nourrissons dans le contexte de l’épidémie de COVID-19. Haute Autorité de Santé. Consulté le 18 avril 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.