Balnéothérapie


Rédigé par Charline D. et publié le 16 juin 2020

Bain de pieds dans de l'eau avec des fleurs pour se relaxer

La balnéothérapie est un ensemble de soins reposant sur l’immersion du corps ou d’une partie du corps dans un bain d’eau de mer ou de source.  Elle peut être utilisée à des fins thérapeutiques ou simplement relaxantes. Ces principaux effets sont de stimuler la circulation sanguine, la digestion, apaiser certaines douleurs, réduire les contractures musculaires, soulager l’arthrose et détendre le corps.

Définition et objectifs

Qu’est-ce que la balnéothérapie ?

Un couple qui se relaxe dans un bain à remousLa balnéothérapie désigne l’ensemble des soins thérapeutiques qui reposent sur l’utilisation de bains. Elle consiste à utiliser le pouvoir médicinal de l’eau. Cependant, une définition simple de la balnéothérapie est difficile à donner compte tenu des nombreux domaines concernés par cette discipline : aquagym, thalassothérapie, cure thermale, remise en forme, hydromassage, drainage lymphatique, etc.

À savoir ! Le mot balnéothérapie signifie « soins par le bain ».

L’utilisation de l’eau pour apaiser et guérir est très ancienne. Le médecin grec Hippocrate a notamment beaucoup écrit sur le sujet, et prescrivait régulièrement à ses patients des bains salins pour soulager les douleurs musculaires et articulaires.

Plus tard, les Romains ont rendu la baignade plus populaire en développant des bains publics devenus incontournables dans la société romaine. Les thermes de Caracalla représentaient le summum de l’expérience balnéaire à cette époque.

Après l’ère catholique, marquée par la peste et un code moral très strict, il faut attendre les années 1800 pour que la balnéothérapie refasse son apparition. Le prêtre allemand Sebastian Kneipp fait redécouvrir le bénéfice des stations thermales.

Finalement, voilà plusieurs siècles que la balnéothérapie est largement utilisée, aussi bien dans un contexte de détente que dans l’optique de traiter certaines affections.

Les bains, à savoir l’immersion totale ou partielle d’une partie ou de la totalité du corps, permettent de soulager la douleur, les spasmes musculaires, le stress et favorisent la guérison.

La température de l’eau est un paramètre important, elle peut aussi bien apaiser le système nerveux que le stimuler. L’eau chaude est généralement utilisée pour ouvrir les pores, favoriser la circulation et l’élimination des toxines par la peau. De plus, la chaleur a un effet analgésique, par augmentation des endorphines. L’eau froide a quant à elle un effet plutôt tonique en favorisant la circulation sanguine, mais en fermant les pores de la peau.

La composition de l’eau varie beaucoup d’une source à une autre. Les eaux riches en soufre favorisent l’assouplissement et l’exfoliation de la peau, utiles pour traiter certaines pathologies cutanées. Les eaux riches en magnésium semblent améliorer le psoriasis.

Un corps immergé dans l’eau subit la pression hydrostatique (force exercée de tous les côtés) qui a de nombreux bénéfices :

  • Décongestion ;
  • Meilleur retour veineux dans les membres inférieurs ;
  • Abaissement du rythme cardiaque.

Par ailleurs, grâce à la poussée d’Archimède, le corps pèse moins lourd lorsqu’il est immergé. Cette diminution des contraintes exercées, notamment sur les articulations, est largement utilisée en balnéothérapie. Elle permet de faire travailler les muscles sans l’action de la pesanteur pour un travail plus progressif des articulations et muscles en souffrance. Une personne qui a une fracture peut ainsi plus rapidement reprendre l’appui et la marche.

À savoir ! La différence entre balnéothérapie, thermalisme et thalassothérapie repose essentiellement sur le type d’eau employé. La balnéothérapie utilise soit l’eau de source soit l’eau du robinet, le thermalisme emploie uniquement l’eau de source dont les vertus thérapeutiques ont été agrées par l’état, et la thalassothérapie utilise l’eau de mer.

Les différents soins

En balnéothérapie, on peut trouver divers soins :

  • La douche à jet. L’application d’un jet d’eau puissant sur certaines zones du corps permet de stimuler la circulation sanguine, tonifier le corps et déloger la cellulite ;
  • La douche sous-marine réalisée à l’aide d’un jet sur certaines zones localisées dans un bassin d’eau de mer chauffée ;
  • Le bain hydro massant qui consiste en un hydro massage par des jets dans un bain d’eau chauffé entre 34 et 37°C. L’objectif est la relaxation et l’amélioration de la circulation veineuse et lymphatique ;
  • Le bain bouillonnant dans lequel le corps est massé par un système de bulles et de micro-jets. Il est utile contre les contractures musculaires et les problèmes de circulation ou de cellulite ;
  • Le modelage sous affusion qui se pratique allongé sur le ventre, sous une rampe d’eau chaude ;
  • L’aquagym en bassin. Le patient est immergé dans un bassin et pratique des exercices d’assouplissement et de renforcement musculaire ;
  • Les jets sous-marins avec hydrothérapeute. Dans une piscine, le patient effectue des mouvements devant un jet et sous la surveillance d’un hydrothérapeute. Cette technique permet de stimuler la circulation, d’assouplir les articulations et détendre le muscle ;
  • L’ostéopathie aquatique qui consiste à réaliser une séance d’ostéopathie dans un bassin chauffé ;
  • La pédimanuluve. Les bras et les jambes sont massés par un courant d’eau de mer alternativement chaud et froid. Ce soin est pratiqué en cas d’ostéoporose, d’arthrose ou de mauvais retour veineux.

Indications, contre-indications et pratique

Les indications

Jeune homme qui se détend au milieu d'un bain à remousÀ savoir ! La balnéothérapie ne constitue pas le traitement à part entière d’une pathologie. Elle vient en complément de la prise en charge médicale.

Les indications pour la balnéothérapie sont très larges, et visent généralement :

Les contre-indications

La balnéothérapie se pratiquant essentiellement à des températures autour de 34°C, elle peut être contre-indiquée dans le cadre de certaines pathologies. Les patients ayant des pathologies cardiovasculaires, de l’hypertension et des antécédents de phlébite, la chaleur est déconseillée.

La balnéothérapie est également contre indiquée en cas de :

  • Lésions cutanées non cicatrisées, comme une plaie, une escarre ou de l’eczéma ;
  • D’incontinences ;
  • De nausées ou risque de vomissements ;
  • D’affections cutanées ;
  • De fistule artério-veineuse ;
  • De trachéotomie ;
  • De verrues (ou avec un pansement étanche).

Enfin, pour une raison évidente, les personnes souffrant d’une pathologie contagieuse ne peuvent pas partager le même bassin que les autres usagers.

La balnéothérapie en pratique

Les séances de balnéothérapie peuvent être remboursées par la sécurité sociale sur prescription médicale.

Lors des séances, le patient doit apporter à minima son maillot de bain, une serviette, et une bouteille d’eau. Le port d’un bonnet de bain et de sandales peut être imposé également.

Avant toute séance, le kinésithérapeute réalise un bilan individuel. Le nombre de séances nécessaires et les techniques à mettre en œuvre sont définis par le kinésithérapeute. A l’issu de chaque séance, le professionnel réévalue les besoins de son patient, et réadapte, si besoin, les techniques.

La séance a lieu sous la tutelle d’un kinésithérapeute. Elle peut être individuelle ou collective selon la structure de prise en charge. Une séance dure en moyenne entre 30 et 60 minutes. Elle débute toujours par un échauffement progressif et une série d’exercices pour rééduquer les parties douloureuses.

Des étirements clôturent systématiquement la séance.

Charline D., Docteur en pharmacie

– La balnéothérapie. BALNÉOTHÉRAPIE. Consulté le 30 mai 2020.
– La balnéothérapie ou rééducation en piscine. KENEPHYSIO. Consulté le 30 mai 2020.