Une corticothérapie est un traitement à base de corticoïdes. Rappelons qu’il existe des cortidoïdes endogènes qui sont des hormones produites par l’organisme à partir du cholestérol au niveau des glandes surrénales. Les corticoïdes sont utilisés pour leurs propriétés anti-inflammatoires, immunosuppressives et antiallergiques dans beaucoup de pathologies (asthme, maladie de Crohn, maladie de Horton, etc.). Les corticoïdes peuvent également être utilisés en traitement adjuvant de certaines chimiothérapies, ou en cas de transplantation d’organe. Idéalement, ces traitements doivent être utilisés à la dose minimale efficace, et pendant une durée courte pour limiter les effets indésirables.

Qu’est-ce qu’une corticothérapie ?

Les corticoïdes naturels

Le terme « corticoïde » est en réalité la contraction du terme « corticostéroïde » qui désigne les hormones synthétisées par les glandes surrénales à partir du cholestérol.

Tout être humain compte 2 glandes surrénales (de forme pyramidale) localisées au-dessus des reins. Elles sont constituées de deux parties :

  • La partie médullaire, la plus interne qui sécrète des hormones, par exemple l’adrénaline impliquée dans diverses fonctions de l’organisme (pression artérielle, fréquence cardiaque, transpiration, etc.) ;
  • Le cortex, en périphérie qui sécrète également des hormones, notamment les corticostéroïdes (par exemple, le cortisol) et les minéralocorticoïdes (par exemple, l’aldostérone qui contrôle la pression artérielle).

Les glandes surrénales sont contrôlées par le cerveau, et plus précisément par l’hypothalamus via la production de deux autres hormones : la corticotropine ou CRH, et la vasopressine.  La présence de CRH et de vasopressine déclenche la sécrétion d’une nouvelle hormone (l’hormone adrénocorticotrope ou ACTH) par l’hypophyse qui stimule à son tour la production de corticostéroïdes par les glandes surrénales.

Les corticostéroïdes naturels ou synthétisés par l’organisme sont sécrétés selon un rythme circadien (pic matinal puis décroissance) à raison de 20 milligrammes par jour. Les corticoïdes naturels sont composés de deux principales hormones : l’aldostérone et le cortisol (aussi appelé hydrocortisone).

Les taux de corticostéroïdes sont régulés par l’organisme selon ses besoins. Les taux ont ainsi tendance à être plus élevés tôt le matin que tard dans la journée. Lorsque l’organisme subit un stress, une maladie ou autre, les taux de corticostéroïdes peuvent être très augmentés.

Les corticoïdes synthétiques

Les corticoïdes sont utilisés en thérapeutique depuis les années 1940. Ils sont essentiellement prescrits pour leurs propriétés anti-inflammatoires, immunosuppressive et antiallergique.

Ils sont prescrits selon deux modalités :

  • En traitement systémique, par voie orale. C’est l’utilisation la plus fréquente des corticoïdes. L’administration par voie intraveineuse en bolus (à forte dose) est également possible dans les situations d’urgence, après quelques jours, la voie orale prend le relai ;
  • En traitement local, avec de nombreuses voies d’administration possibles : la voie cutanée (on parle de dermocorticoïdes), les inhalations, les infiltrations, les instillations (oculaires, nasales ou auriculaires). Utiliser les corticoïdes en local permet de réduire les risques de complications et d’effets indésirables.

On différencie les corticothérapies courtes (quelques jours) des corticothérapies longues (plus de 3 mois). Un traitement court est mieux toléré, et nécessite moins de précautions.