Le tabagisme dangereux pour le cœur dès la première cigarette !

Mar 7, 2018 par

Selon l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie, le tabagisme représente en France la première cause de mortalité évitable, avec 73 000 décès annuels. Le tabac constitue entre autres un facteur de risque majeur pour de multiples cancers et pour les maladies cardiovasculaires. Or ces effets néfastes du tabac sur la santé seraient bien réels dès la première cigarette quotidienne, selon une récente étude, publiée dans la revue British Medical Journal.

tabagisme

Tabagisme et cancer

Le tabac représente le premier facteur de risque évitable de cancer en France. Sur les 4 000 produits chimiques présents dans une cigarette, plus de 60 sont reconnus comme des agents cancérigènes par le Centre International de Recherche sur le Cancer. Ce lien entre tabagisme et cancer se confirme à tous les niveaux :

  • Pour le fumeur lui-même ;
  • Pour son entourage exposé au tabagisme passif ;
  • Pour ses enfants.

Les produits inhalés en fumant sont incriminés dans le développement de tumeurs dans 17 localisations différentes du corps, parmi lesquelles :

De plus, le tabagisme est associé à une moindre réponse aux traitements anti-cancéreux, à une aggravation des effets secondaires de ces traitements, ainsi qu’à une dégradation de la qualité de vie des patients.

Tabac : un facteur de risque cardiovasculaire

Parallèlement au risque cancérigène majeur associé au tabagisme, le tabac est également très nocif pour le système cardiovasculaire, à travers cinq principaux effets dangereux :

  • Une diminution de la quantité d’oxygène dans le sang, à l’origine d’un essoufflement et d’une altération du fonctionnement musculaire ;
  • Une souffrance des artères, provoquant des spasmes potentiellement mortels ;
  • Une inflammation des vaisseaux sanguins, pouvant contribuer à la formation de caillots ;
  • Un risque de formation de caillots sanguins, associés à un infarctus du myocarde, à une phlébite ou à un accident vasculaire cérébral ;
  • Une diminution du taux de HDL-cholestérol (le bon cholestérol) ;
  • Une perte relative du goût et de l’odorat orientant le fumeur vers des aliments souvent plus riches en graisses saturées.

L’effet du tabac sur les maladies cardiovasculaires n’est pas linéaire en fonction du nombre de cigarettes. Selon la Fédération Française de Cardiologie, il n’existe pas de seuil en-dessous duquel fumer ne soit pas associé à une majoration du risque cardiovasculaire, même pour quelques cigarettes. De plus, le risque est le même quel que soit le type de tabac consommé.

Un risque dès la première cigarette !

De nombreux fumeurs tentent de minimiser les effets du tabagisme sur la santé, prétextant qu’ils ne fument qu’une seule cigarette par jour. Mais quels risques entraînent cette unique cigarette quotidienne ? Des études antérieures ont montré que le nombre de cigarettes est corrélé avec le risque de cancer pulmonaire. Qu’en est-il du risque cardiovasculaire ? Pour répondre à cette question, des chercheurs ont entrepris une revue systématique de littérature sur la période 1946-2015.

A partir des résultats des 141 études prises en considération, les chercheurs ont montré que le risque de coronaropathie serait augmenté de 48 % chez les hommes fumant une cigarette par jour, par rapport aux non-fumeurs. Un chiffre qui s’élève à 57 % chez les femmes. Ce sur-risque représenterait 46 % chez les hommes et 31 % chez les femmes du risque des fumeurs fumant 20 cigarettes par jour. Parallèlement, le risque d’accident vasculaire cérébral serait majoré de 25 % chez les hommes et de 31 % chez les femmes fumant une cigarette par jour, par rapport aux non-fumeurs. Ce sur-risque représenterait respectivement 41 et 34 % de celui des hommes et des femmes fumant 20 cigarettes par jour.

D’après ces résultats, fumer une seule cigarette par jour augmenterait déjà fortement le risque cardiovasculaire. Le lien entre coronaropathies et tabac ne serait pas linéaire. Des arguments forts en faveur du sevrage tabagique et d’une recommandation de zéro cigarette, en particulier chez les femmes.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– How acute and reversible are the cardiovascular risks of secondhand smoke? Pechacek, T.F. and al. 2004. BMJ 328:980-3. doi:10.1136/ bmj.328.7446.980.
– Lung cancer and cardiovascular disease mortality associated with ambient air pollution and cigarette smoke: shape of the exposure-response relationships. Pope, C.A. and al. 2011. Environ Health Perspect 119:1616-21. doi:10.1289/ehp.1103639.
– Low cigarette consumption and risk of coronary heart disease and stroke: meta-analysis of 141 cohort studies in 55 study reports. Hackshaw, A. and al. 2018. BMJ 360:j5855 DOI
– LES MÉFAITS DU TABAC SUR LE COEUR ET LES VAISSEAUX. Fédération Française de Cardiologie. Consulté le 14 février 2018.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.