Jouer au football, le tacle appuyé contre l’HTA

Activité sportive Actualités Cardiologie

Rédigé par Arnaud C et publié le 12 juin 2018

A l’heure où tous les pays qualifiés s’apprêtent à vibrer pour la Coupe du Monde en Russie, plusieurs études ont montré les effets bénéfiques du football sur l’hypertension artérielle.

Deux mains brandissant le trophée de la coupe du monde de football

Pourquoi le football ?

On distingue deux types d’exercices dans le sport : aérobie et anaérobie. L’exercice d’anaérobie implique un effort physique intense et bref suivi d’une période de repos. Le but premier de ces exercices est de se muscler et non pas de brûler des graisses. En effet, par l’augmentation du volume musculaire, le corps dépense plus de calories. Le football lui rentre davantage dans la case des exercices d’aérobie. Il sollicite un groupe de muscles et exige un effort physique soutenu dans la durée. De nombreux bénéfices sont à noter pour la santé des personnes qui le pratiquent. De plus, le football comme d’autres sports collectifs, associe l’exercice aérobie, que l’on constate sur les 90 minutes de temps de jeu, et l’exercice anaérobie avec des sprints, des sauts, des dribbles et autres acrobaties.

Lire aussiFruits et légumes font baisser la tension artérielle

Tactique mise en place contre l’Hypertension Artérielle

Une méta-analyse réalisée par le JIM (Journal Internationale de Médecine) sur la base de 31 publications a mis en exergue les bienfaits du football. La pression artérielle systolique (PAS) et diastolique (PAD) étaient plus basses chez les footballeurs par rapport au groupe témoin effectuant un autre sport. Ce ne sont d’ailleurs pas les seuls bénéfices apportés aux amoureux du ballon rond. Les bénéfices globaux sont les suivants :

  • Diminution du taux de LDL (mauvais cholestérol) et hausse du HDL (bon cholestérol)
  • Diminution de la masse grasse et perte de poids
  • Tolérance au glucose améliorée et baisse de la résistance à l’insuline
  • Amélioration de la résistance du système cardio-respiratoire
  • Diminution de la tension artérielle.

La fréquence cardiaque au repos est également plus basse. En matière de prévention, il est recommandé pour lutter contre l’HTA d’effectuer une activité physique régulière mais on remarque également une amélioration du profil de risque cardiovasculaire chez les hypertendus légers et les pré-hypertendus lorsque ces derniers pratiquent le football.

Lire aussiHypertension artérielle : une maladie insuffisamment diagnostiquée en France

Le foot, également bon pour le moral

Au-delà de l’amélioration de la santé physique, le football est également d’une grande aide à la santé psychologique et améliore les relations sociales. Chaque joueur développe un esprit collectif, un esprit de compétition, une ouverture sur le plan social. La Coupe du Monde approchant, l’intérêt pour le football va se renforcer. Quoi qu’il en soit, l’engouement suscité par cette compétition va pour sûr faire battre votre cœur.

Lire aussiFaire des têtes n’est pas bon pour le cerveau

Arnaud C., Concepteur rédacteur

– Football et pression artérielle Jim.fr. 12 juin 2018.
– Broad-spectrum physical fitness benefits of recreational football: a systematic review and meta-analysis bjsm.bmj.com. 25 janvier 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.