Hypertension artérielle résistante : 3 pistes thérapeutiques

Mar 17, 2016 par

Hypertension_arterielle_resistante_3_pistes_therapeutiques

L’hypertension artérielle (HTA) résistante est une préoccupation majeure des chercheurs et cliniciens du fait des complications cardiovasculaires qu’elle implique chez les patients concernés. De nombreuses études axent leurs recherches sur les mécanismes impliqués dans la résistance aux traitements pour de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Hypertension hyperkaliémique familiale : le gène KLHL3

Un nouveau gène responsable de l’hypertension hyperkaliémique familiale (syndrome de Gordon) a été identifié par une équipe de chercheurs de l’Inserm. Ils ont mis en lumière une mutation du gène KLHL3 modulant la fonction rénale. Cette mutation serait responsable d’une augmentation de la pression artérielle. Les résultats suggèrent une nouvelle cible thérapeutique potentielle pour lutter contre cette forme d’hypertension familiale résistante.

La dénervation rénale

Il s’agit d’un nouveau traitement pour la prise en charge les hypertensions résistantes aux associations médicamenteuses disponibles. Cette technique consiste à détruire les fibres nerveuses liées aux artères rénales, en y appliquant un courant électrique de faible intensité.

Ce traitement est assez lourd car il nécessite l’insertion d’une sonde de radiofréquence dans les artères rénales pendant la durée du traitement et une hospitalisation de 48 heures. Bien qu’il se soit montré efficace chez certains patients, ce traitement atteint un effet maximal que trois mois après l’intervention. Le rapport balance bénéfice / risque est encore en cours d’évaluation sur le plan cardiovasculaire.

Les inhibiteurs d’aminopeptidase A

Une nouvelle famille de molécules initialement découverte par des chercheurs du Collège de France, de l’Inserm et du CNRS, permet d’inhiber le système rénine-angiotensine en agissant pour la première fois au niveau du cerveau. Actuellement, une société privée développe cette nouvelle classe thérapeutique pour traiter les hypertensions résistantes.

Nathalie M. PhD 


Sources :
Hélène Louis-Dit-Picard & al. « KLHL3 mutations cause familial hyperkalemic hypertension by impairing ion transport in the distal nephron ». Nature Genetics. 11/03/2012
M. Azizi & al. « Optimum and stepped care standardised antihypertensive treatment with or without renal denervation for resistant hypertension (DENERHTN): a multicentre, open-label, randomised controlled trial ». The Lancet. 26/01/2015
F. Balavoine & al. « Randomised, Double-Blind, Placebo-Controlled, Dose-Escalating Phase I Study of QGC001, a Centrally Acting Aminopeptidase A Inhibitor Prodrug ». Clinical Pharmacokinetics. 13/12/2013

Nathalie M.
Docteur en Physiopathologie Cardio Pulmonaire.
Biologiste passionnée par la science, la médecine et leur enseignement.
Captivée par la danse et la musique, aimant le partage et le contact humain.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.