Comment différencier la Covid d’un rhume ?

Actualités

Rédigé par Dina H. et publié le 13 octobre 2021

La période froide commençant à pointer le bout de son nez, les virus arrivent aussi au bout de nos nez ! Par ailleurs, depuis l’émergence de la Covid-19, de nombreuses personnes confondent cette infection liée au coronavirus avec le rhume. Comment donc différencier la Covid d’un rhume ?

différencier le covid d’un rhume

Différencier la Covid d’un rhume : des symptômes communs

Le rhume, aussi appelé rhinopharyngite est une infection virale qui touche la cavité nasale et le pharynx. L’infection au coronavirus, ou SARS-CoV-2, ou Covid, est également une infection virale affectant la cavité nasale, mais également d’autres organes (poumons, foie, rein, système nerveux…).

La Covid et le rhume présentent des symptômes en commun tel que le « syndrome grippal« . Ce syndrome grippal est composé d’un sentiment de fatigue (asthénie) inhabituelle, de frissons, maux de tête, toux, courbatures et douleurs musculaires. La Covid et le rhume peuvent également présenter, en plus d’un syndrome grippal, des éternuements, et l’écoulement nasal d’un liquide clair et abondant. 

Néanmoins, certains symptômes du rhume sont spécifiques de celui-ci et ne se retrouvent pas lors de l’infection au coronavirus (en l’état actuel des connaissances sur la Covid-19). Ainsi, les démangeaisons (nez, yeux, bouche), l’obstruction nasale (nez bouché), et l’irritation et le larmoiement oculaires (yeux rouges qui larmoient) sont spécifiques au rhume.

De la même façon, certains symptômes peuvent être présents lors de la maladie à coronavirus, mais ne le seront pas dans un rhume :

  • Les essoufflements et la sensation d’oppression dans la poitrine
  • La perte brutale de l’odorat (sans avoir le nez bouché), une disparition totale du goût
  • La diarrhée ;
  • La fièvre (plus importante avec la Covid qu’avec le rhume).

Au moindre doute, maintenez vos distances avec les autres personnes. Contactez votre médecin par téléphone, ou bien le 09 72 72 99 09 (service gratuit + prix de l’appel, ouvert du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h 30) pour être orienté vers un médecin généraliste volontaire.

Lire aussiAllergies aux pollens dans le contexte du Coronavirus

Quels sont les facteurs favorisants l’apparition d’un rhume ?

Le rhume a plus de risque d’apparaître en présence des facteurs suivants :

  • La vie en communauté, favorisant la transmission des virus
  • La baisse de la mobilité des cils de la muqueuse nasale permettant d’évacuer les virus des fosses nasales dans les sécrétions. Cette baisse peut être engendrée par :
    • Le tabagisme ;
    • La pollution ;
    • La sécheresse de l’air ambiant ou de la muqueuse nasale.
  • La fatigue et le stress, entrainant un affaiblissement du système immunitaire ;
  • La présence d’une maladie chronique affectant également le système immunitaire ;
  • La carence en fer ;
  • La présence d’un terrain allergique ;
  • Le reflux gastro-œsophagien, entrainant une inflammation du pharynx.

Lire aussiCovid-19 et grippe, quel pronostic ?

Conseils pour limiter le risque de développement du rhume

  • Faites des lavages de nez avec du sérum physiologique, un spray d’eau de mer ou des inhalations. Cela permet de nettoyer les muqueuses nasales et de les humidifier.
  • Habillez-vous chaudement ; 
  • Aérez votre intérieur (même en hiver) ;
  • Humidifiez l’air ambiant pour améliorer la résistance de la muqueuse nasale ;
  • Faites du sport pour garder une bonne forme physique ;
  • Nous les oublions souvent, mais dormir suffisamment et manger équilibré (fruits, légumes, protéines…) sont aussi des éléments importants ayant un impact sur notre résistance aux virus.

Il existe également des compléments alimentaires (automédication) qui renforcerait les défenses naturelles :

  • Les complexes vitaminiques, à base de vitamine C ;
  • Les probiotiques ;
  • La phytothérapie (pélargonium, échinacées, thym, ginseng sibérien) ;
  • L’aromathérapie (menthe poivrée) ;
  • L’oligothérapie (manganèse, cuivre et soufre) etc, …

Leur usage traditionnel, non validé par des études cliniques, fait néanmoins l’objet de consensus.

À savoir ! Certains compléments alimentaires ont des contre-indications, et certains peuvent avoir des interactions entre eux, et avec des médicaments, donc il est impératif de signaler toute prise de complément alimentaire à son médecin ou son pharmacien.

Lire aussiPlantes et médicaments : des liaisons parfois dangereuses !

Dina H., Pharmacienne

Sources
– RHUME (RHINITE). vidal.fr. Consulté le 13 octobre 2021.
– Rhinopharyngite de l’adulte : causes et symptômes. ameli.fr. Consulté le 13 octobre 2021.
– Covid-19 : reconnaître la maladie et ses symptômes, adopter les bons gestes. ameli.fr. Consulté le 13 octobre 2021.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *