Hypertriglycéridémie : principes alimentaires et plans de régime


Rédigé par Estelle B. et publié le 26 juillet 2023

tube hypertriglycéridémie

Environ 1 Français sur 1 000 est concerné par l’hypertriglycéridémie sévère, une élévation pathologique des triglycérides sanguins, associée à une hausse significative du risque cardiovasculaire. Comment réduire les triglycérides ? Faut-il changer son alimentation, et si oui de quelle manière ? Faisons le point sur les principes alimentaires et les plans de régime contre les triglycérides.

Que sont les triglycérides ?

Les troubles lipidiques ou dyslipidémies correspondent à des taux sanguins anormalement élevés de graisses. Ces graisses sont majoritairement de deux types :

  • Les triglycérides dont l’élévation anormale du taux dans le sang est appelé l’hypertriglycéridémie ;
  • Le cholestérol dont des valeurs anormalement élevées dans la circulation sanguine correspondent à l’hypercholestérolémie.

Chez une même personne, ces deux troubles lipidiques peuvent être présents simultanément ou de manière isolée.

À savoir ! Les dyslipidémies sont détectées par la détermination des taux sanguins de cholestérol total, de LDL-cholestérol (le « mauvais » cholestérol) et de triglycérides. Cette détermination est effectuée par une prise de sang, réalisée à jeun (au moins 12h après le dernier repas). L’hypertriglycéridémie correspond à des valeurs de triglycérides supérieures à 1,5 g/l en l’absence de facteurs de risque cardiovasculaire.

Les triglycérides sont des esters d’acides gras. Pour une partie ils sont synthétisés par le foie et pour une autre partie apportés par l’alimentation. Ils sont ensuite stockés dans les tissus graisseux de l’organisme, pour constituer des réserves d’énergie mobilisables. L’hypertriglycéridémie constitue un facteur de risque cardiovasculaire reconnu. Avoir des triglycérides élevés expose en particulier au risque de développer des maladies cardiovasculaires, comme les coronaropathies ou d’être touché par des accidents cardiovasculaires, tels que l’infarctus du myocarde ou l’accident vasculaire cérébral (AVC). Les triglycérides contribuent notamment au développement des plaques d’athérome dans l’athérosclérose.

Triglycérides et hypertriglycéridémie

Quelles sont les causes de triglycérides élevés ?

Dans un certain nombre de cas, aucune cause n’est identifiée pour expliquer des taux sanguins élevés de triglycérides. L’hypertriglycéridémie, associée ou non à une hypercholestérolémie, est considérée comme une maladie multifactorielle, impliquant notamment les facteurs modifiables suivants :

  • La sédentarité;
  • Le surpoids;
  • Une alimentation déséquilibrée;
  • Une consommation trop élevée d’alcool voire une dépendance à l’alcool.

D’autres facteurs, ceux-ci non modifiables peuvent être retrouvés chez les patients avec une hypertriglycéridémie :

Enfin, les triglycérides peuvent augmenter à certaines périodes de la vie, en particulier chez les femmes au troisième trimestre de la grossesse.

Comment diminuer les triglycérides ?

Les principaux facteurs modifiables de l’hypertriglycéridémie peuvent être facilement identifiés et pris en charge pour réduire les triglycérides et donc le risque cardiovasculaire associé. Une alimentation saine et équilibrée, une consommation d’alcool réduite et la pratique d’une activité physique régulière sont essentielles pour agir sur les triglycérides. Ce changement de mode de vie, à adapter au cas par cas à chaque patient, doit permettre de réduire significativement les triglycérides. Parfois, ces mesures hygiéno-diététiques ne suffisent pas et un traitement médicamenteux doit être prescrit en complément. Plusieurs classes de médicaments hypolipémiants sont disponibles en fonction de la nature des troubles lipidiques. Mais dans tous les cas, les mesures hygiéno-diététiques restent le principal axe de prise en charge de l’hypertriglycéridémie.

A noter ! L’arrêt du tabac est également un enjeu majeur pour réduire les triglycérides chez les sujets fumeurs. Une aide au sevrage tabagique est recommandée

Quels sont les aliments qui font baisser les triglycérides ?

L’alimentation est l’une des mesures hygiéno-diététiques principales dans la prise en charge de l’hypertriglycéridémie. Les recommandations préconisent d’adopter une alimentation saine et équilibrée, en s’approchant le plus possible d’un régime méditerranéen. Si aucun aliment n’est proscrit dans ce régime anti-triglycéride, certains aliments doivent être privilégiés et d’autres au contraire limités autant que possible.

aliments bar hypertriglycéridémie

Quels sont les aliments à éviter en cas d’hypertriglycéridémie ? Le régime anti-triglycéride

L’une des principales idées reçues sur l’hypertriglycéridémie est de croire que la consommation de graisses fait automatiquement augmenter les triglycérides. En réalité, les triglycérides sont essentiellement liés aux apports alimentaires en sucres simples, apportés par tous les aliments sucrés mais aussi par l’alcool ou les fruits !

L’alcool est donc la boisson à éviter autant que possible pour réduire efficacement les triglycérides. Il faut également limiter les aliments riches en sucres simples, en particulier les boissons sucrées, les sucreries, les pâtisseries, etc. Dans une certaine mesure, les glucides complexes peuvent également contribuer à augmenter les triglycérides. Il faut donc limiter les aliments à base de céréales raffinées (pain blanc, farine blanche, pâtes blanches, etc.).

A l’inverse, certains aliments aident à faire baisser les triglycérides, notamment les aliments riches en acides gras polyinsaturés (oméga-3 et oméga-6), comme ceux présents dans les graines d’oléagineux et les poissons gras (les sardines, le maquereau, le thon, le hareng ou les anchois). Il est conseillé de consommer ces aliments riches en acides gras polyinsaturés à longue chaîne au moins 2 fois par semaine. Si besoin, une supplémentation adaptée peut être conseillée par un diététicien.

Pour vous accompagner dans le régime contre l’hypertriglycéridémie, vous pouvez demander conseil à votre médecin et votre pharmacien. Un suivi diététique et/ou nutritionnel peut être utile, en particulier si vous présentez par ailleurs d’autres facteurs de risque cardiovasculaire, comme un diabète sucré ou un surpoids.

Quelles sont les meilleures viandes pour faire baisser les triglycérides ?

Les viandes rouges et les charcuteries sont à éviter en cas de triglycérides élevés. La consommation de viande rouge, par ailleurs riche en fer, doit rester inférieure à 500 g par semaine. Il est préférable de se tourner vers les viandes blanches, comme le veau, le poulet ou la dinde.

Quels sont les meilleurs poissons pour faire baisser les triglycérides ?

Tous les poissons peuvent être consommés en cas d’hypertriglycéridémie. Si les poissons gras sont intéressants pour leurs apports en acides gras polyinsaturés à longue chaîne, ils ne peuvent pas être consommés trop souvent ou en trop grandes quantités. Ces poissons sont en effet au bout de la chaîne alimentaire et présentent un risque plus élevé de contenir des polluants. Il est conseillé d’en consommer une seule fois par semaine. Tous les autres poissons, mais aussi les crustacés et les fruits de mer, peuvent être consommés, à raison de 2 à 3 fois par semaine.

Quels sont les meilleurs féculents pour faire baisser les triglycérides ?

Les céréales raffinées et tous les aliments qui sont fabriqués à partir de ces céréales peuvent contribuer à augmenter les triglycérides. Il faut donc délaisser le pain blanc, les gâteaux à base de farine blanche, les pâtes blanches pour se tourner vers les céréales complètes, riches en fibres alimentaires. Pour varier les plaisirs, il est possible de se tourner vers d’autres céréales, comme le petit épeautre, l’avoine ou l’orge. Mais il faut aussi consommer des légumineuses riches en fibres, en protéines et en vitamines notamment du groupe B. Les lentilles, pois, pois chiches et haricots sont une bonne idée pour se rassasier sans faire grimper les triglycérides. Enfin, d’autres plantes à graines ont été remises au goût du jour ces dernières années, et permettent de découvrir une large gamme de goûts et de recettes : le sarrasin, le millet, le quinoa, etc.

aliments hypertriglycéridémie

Pour faire face à l’hypertriglycéridémie et faire baisser les triglycérides, il faut bouger régulièrement et adopter le régime méditerranéen. Ce régime se compose de fruits et légumes frais (5 fruits ou légumes par jour, avec une portion quotidienne de 400 g minimum), de céréales complètes, de graines d’oléagineux, de viandes blanches consommées en quantité modérée, de poissons, et de produits laitiers. L’huile d’olive est la matière grasse la plus utilisée pour les cuissons, et il est possible de varier les huiles végétales pour l’assaisonnement.

À savoir ! La plupart des huiles végétales renferment des quantités intéressantes d’acides gras mono- et polyinsaturés. Trois huiles sont en revanche à bannir, car très riches en acides gras saturés : l’huile de palme, le beurre de cacao et l’huile de noix de coco (ou graisse de coco) !

Enfin, penser à limiter la dose quotidienne de sel ! Ce régime aide à réduire les triglycérides, mais il contribue aussi à un meilleur contrôle de la glycémie et du poids corporel. Un atout majeur pour préserver sa santé cardiovasculaire !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Anomalies du cholestérol et des triglycérides : causes et conséquences. www.ameli.fr. Consulté le 20 juillet 2023
– Cholestérol et/ou triglycérides élevés : quel traitement ? www.ameli.fr. Consulté le 20 juillet 2023

Lire nos autres dossiers Maladies