Calendrier vaccinal : quelles sont les nouveautés pour 2019 ?

Actualités Santé au quotidien (maux quotidiens) Vaccins

Rédigé par Julie P. et publié le 25 mars 2019

Après une année 2018 marquée par un élargissement des obligations vaccinales de 3 à 11 vaccins, l’année 2019 ne comporte que quelques recommandations mineures sur le nouveau calendrier vaccinal. Faisons le point sur les principales informations transmises par le Ministère des Solidarités et de la Santé.

calendrier-vaccinal

Vaccination contre le papillomavirus

Les huit nouvelles vaccinations devenues obligatoires en 2018, sont celles contre :  la coqueluche, les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, les infections à pneumocoque, les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C, la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Classée dans les vaccinations recommandées, celle concernant le papillomavirus fait l’objet d’une nouvelle notification en 2019.

Ainsi, il est précisé que toute nouvelle vaccination doit être initiée avec le Gardasil 9® pour les jeunes filles, jeunes femmes et jeunes hommes non vaccinés par le passé.

À savoir ! Le vaccin Gardasil protège contre les Papillomavirus humains à haut risque (HPV 16 et 18) et contre les deux Papillomavirus responsables d’environ 90 % des verrues génitales

Lire aussiVaccination contre les infections à Papillomavirus : et les garçons ?

Vaccination contre la tuberculose

L’obligation de vaccination contre la tuberculose des professionnels visés dans les articles R.3112-1C et R.3112-2 du code de la santé publique est suspendue. La vaccination par le BCG ne sera plus exigée lors de la formation ou de l’embauche de ces professionnels (carrière sanitaire et sociale) dès le 1er avril 2019.

Lire aussiTuberculose : moins de cas, mais des risques réels

Arrêts de commercialisation de certains vaccins

Le calendrier 2019 précise également l’arrêt de la commercialisation des vaccins anti-grippaux trivalents Vaxigrip (Sanofi Pasteur) et Fluarix (GSK), au profit des tétravalents.

De plus, la vaccination contre la grippe pourra désormais être réalisée par les infirmiers et sera généralisée pour les pharmaciens pour la saison 2019-2020.

Enfin, les autres arrêts de commercialisation concernent les vaccins tétaniques monovalents et celui contre la typhoïde (Typherix, GSK).

Lire aussiBientôt un vaccin universel contre la grippe ?

De nouveaux schémas de vaccination

Une autre nouveauté concerne le vaccin contre le méningocoque de sérogroupe B, Bexsero (GSK), avec un nouveau schéma de primovaccination à 2 doses chez le nourrisson de 3 mois à 5 mois avec un rappel entre 12 et 15 mois.

Les vaccins contre l’hépatite A sont aussi concernés par une mise à jour des schémas vaccinaux.

Par ailleurs, les assistants dentaires en formation seront désormais obligés de se faire vacciner contre l’hépatite B dès le 1er avril 2019.

“Se vacciner, c’est se protéger contre des maladies infectieuses transmissibles et graves, mais c’est aussi un acte solidaire et citoyen. Se protéger, c’est aussi protéger les autres” souligne la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.

Lire aussiLes Français auraient plus confiance dans les vaccins depuis qu’ils sont obligatoires

Julie P., Journaliste scientifique

– Les nouveautés du calendrier vaccinal 2019. Egora.fr.M.Ammouche. Consulté le 21 mars 2019.
– Le calendrier vaccinal. Ministère des Solidarités et de la Santé. Consulté le 21 mars 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.