Pourquoi le nombre d’AVC a explosé à travers 188 pays

Jun 10, 2016 par

Pourquoi le nombre AVC a explose

Une étude publiée dans The Lancet Neurology montre que plus de 90% des AVC seraient attribuables à des facteurs de risques modifiables. Les auteurs affirment que la pollution atmosphérique a été décisive dans l’explosion du nombre d’AVC depuis 1990, en particulier dans les pays en voie de développement.

74 % des AVC liés aux mauvaises habitudes

Menée par le Professeur Valery Feigin, l’équipe de chercheurs a analysé la charge des facteurs de risques dits ‘modifiables’, c’est-à-dire induits par l’homme lui-même. Le résultat est édifiant : 90,5% des AVC seraient attribuables aux récentes évolutions du mode de vie. Et les premières sources de perturbations sont sans surprise les facteurs comportementaux, à hauteur de 74,2%. Sont évidemment visés le tabagisme, la mauvaise qualité des régimes alimentaires et la réduction de l’activité physique.

Les deuxième et troisièmes facteurs de risques sont métaboliques (pression artérielle élevée, indice de masse corporelle anormal, haute glycémie à jeun, fort taux de cholestérol et faible débit de filtration glomérulaire) à hauteur de 72,4 % et environnementaux (pollution de l’air, exposition au plomb) à hauteur de 33,4 %.

Les pays en voie de développement les plus touchés

Depuis 1990, les facteurs de risques ont considérablement changé entre les pays. Dans les pays à revenus faibles ou modérés, les hommes semblent de plus en plus affectés par l’AVC en raison de la proportion élevée des comportements à risque.

Ceci-dit, la première source de mortalité évitable reste la pollution atmosphérique. Les chercheurs du National Institute for Stroke and Applied Neurosciences estiment que la charge de la pollution est de presque 30 % dans l’apparition des AVC à travers le monde. La dégradation de la qualité de l’air touche autant les femmes que les hommes. Selon eux, la réduction de l’exposition aux polluants de l’air devrait être l’un des principales priorités sanitaires.

Hadrien V. Pharmacien


Source
Valery L Feigin & al. Global burden of stroke and risk factors in 188 countries, during 1990–2013 : a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2013. The Lancet Neurology. 09/06/2016

Hadrien V.
Pharmacien.
Spécialiste en produits vétérinaires, aime particulièrement étudier l’actualité et les nouveautés dans ce domaine.
Passionné de digital et webmarketing dans le milieu de la santé.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.